« Origines »

 

Né en 1948 à Bayonne, Alain d’Aries vit à Anglet. Autodidacte, il embrasse la peinture au début des années 2000. Ses thèmes de prédilection ont souvent pour inspiration la nature environnante, la terre en tant que matière, ainsi que l’art brut originel.

 

Voyageur, la découverte de nouveaux paysages nourrit sa palette. Ocre hématite, limonite ou bien goethite sont autant de teintes minérales présentes dans ses œuvres, inspirées notamment lors de plusieurs séjours au Moyen Orient, en Inde ou au Maghreb. Ses acryliques et techniques mixtes sont souvent rehaussées de matière : enduits, papier, carton, gaze, cendres, terre. Ces éléments lui permettent de travailler son support, d’y tracer des sillons et par grattage de faire resurgir des formes.

A la recherche d’éléments immémoriaux, ce procédé que l’on peut qualifier, par une envolée lyrique, « d’archéologie picturale », permet à l’artiste d’explorer au fur et à mesure de la création, un monde à la fois imaginaire, gazeux et toujours apaisant, ou se mêlent représentations de paysages, habitations et personnages anonymes. 

Dans sa série Koloreak Alain d’Aries prend le parti de la couleur et du format carré. La toile comme support pour barioler le monde, primaires et complémentaire se répondent à la manière de vitraux. Lumineuses, les compositions égayent nos sens pour un voyage au pays de l’imaginaire. A plats, figures géométriques et courbes coexistent à l'intérieur des toiles dans une explosion de teintes mettant en scène des situations exceptionnelles ou, plus simplement, des instants de la vie de tous les jours. Dans les plus grands formats l'oeil exercé peut également déceler, dans une totale figuration libre, des personnages polymorphes, fondamentalement bienveillants.