Exposition personnelle

« Palimpseste »

par Alain Raoul

4 au 28 septembre 2019

Les travaux réalisés sur papiers marouflés laissent transparaître des empreintes, du caché-retrouvé. Le langage des traces  traduit l'incertitude d'être, l'aléatoire, le mystère de la vie, de la survie aussi.

Existence, racines, mémoire : voilà ce qui préoccupe l'artiste qui fouille, tel un archéologue, à la recherche des origines de l'homme dont les écrits apparaissent comme autant de messages énigmatiques effacés ou griffés par les aléas des vies antérieures. Dans une superposition de matières, papiers et autres couleurs, les œuvres d'Alain Raoul se révèlent sous la forme de palimpsestes aux lettres mal grattées. Déjà cette idée de superposition de plusieurs mondes, se servant de l'un pour élaborer le suivant. Construire, créer  à partir de l'existant. Chacun peut se retrouver dans ces fragments de vie ainsi mis en lumière, pour peu que l'imaginaire soit en éveil…

De l'alchimie du contact des matériaux, les "arrachements" révèlent la couleur qui s'imprime, la pellicule arrachée à la matrice fragile et hasardeuse. C'est une ode à l'écriture, au sens d'œuvre graphique et non au mot comme élément du texte, même si la poésie est ici éminemment présente.

Vit, marche et rêve à Tours, Orléans, Paris… avant de poser ses bagages à Capbreton.

 

Elève à l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Tours, Alain Raoul étudie l’architecture et les arts graphiques à l’Ecole Brassart.

 

Sa vie professionnelle est ponctuée par le jazz, le théâtre et l’art pictural. Il partage aujourd’hui son activité entre son travail de peintre et son métier de comédien.